BONAVENTURE GACON /FR


VEN  8 DEC 2017   20H30
SAM  9 DEC 2017   20H30     COMPLET


1H20


TOUT PUBLIC A PARTIR DE 12 ANS


12
8€ DEM. EMPLOI, –18
1,25 ART.27

+3€ LE JOUR MEME

Affreux, sale et méchant, Le Boudu est un ogre mal léché qui nous bouscule.  

Il a un peu mal au cœur, trop bu… sans doute le foie, les petites bières ou peut-être le cœur lui-même, son pauvre cœur d’ogre ou bien cette satanée rouille qui inexorablement agit sur toute chose, sur les poêles, les cœurs et le reste… Enfin, il faut bien se remettre au boulot, aller voir les bons petits gars et les petites filles, siroter quelques verres, regarder les couchers de soleil, se faire des petits gueuletons et puis être méchant du mieux qu’on peut.

Faut bien vivre…

Bonaventure prête à Boudu sa silhouette massive qui ne freine pas un maintien virtuose en patins à roulettes mais ne l’empêche pas non plus de se casser la gueule en beauté.  Du Cirque Plume au Cirque Trottola, Bonaventure Gacon a participé à quelques-unes des plus belles aventures circassiennes de ces dernières années. De retour à Marchin, il arpente les scènes depuis plus de 15 ans avec ce spectacle devenu culte.

Un spectacle durable créé en 2001, à voir et à revoir. Douze ans au compteur ! Increvable comme la recette de la purée de pommes de terre faite maison, simple et sublime comme l’œuf de Christophe Colomb, inépuisable comme l’eau du Nil.
Jean-Pierre Thibaudat – L’Obs – 19/04/13

Bonaventure Gacon campe avec le Boudu un personnage d’une humanité profonde, dont la monstruosité n’est finalement qu’une histoire de solitude extrême. C’est absolument magistral.
Stéphanie Barioz – Télérama – 05/05/11

EN PREMIERE PARTIE : LE LOUP QUI DIGERE

Ecrire pour la parole. Ça fait du bruit. J’écris comme un shakeur à cocktail, j’ai besoin de m’émulsionner, de m’agiter dans tous les sens pour retomber comme la mousse d’un White Russian.
Pina Wood est auteure, metteuse en scène, performeuse, chanteuse, dramaturge, bref, artiste polymorphe. Animée par la question des processus de fabrication à vue ou encore du rapport entre corps et parole, elle interroge le potentiel performatif d’une écriture du réel.

DISTRIBUTION

De et par Bonaventure Gacon.

PLUS D’INFOS

Le site de Par le Boudu

Top
I I I I